Alimentation des vaches laitières

Vous êtes ici : Accueil / Enjeux / Bien-être et santé des animaux / Alimentation des vaches laitières

Types d’alimentation

L’alimentation de la vache laitière, c’est 75% de fourrages dont presque la moitié d’herbe fraîche !
En Wallonie, la vache laitière est principalement alimentée avec des produits de la prairie : herbe fraîche et ensilage d’herbe.

A cela, s’ajoute la paille, l’ensilage de maïs et les pulpes de betteraves, le plus souvent produit en Wallonie, voir sur l’exploitation.Les aliments concentrés, indispensables pour que la vache produise du lait en restant en bonne santé, peuvent être produit en Belgique (céréales, tourteau de colza, …) ou importés (tourteau de soja).

Ration type

L’herbe fraîche représente 36 % de la ration
La prairie pâturée est la base de l’alimentation des bovins en général. Le pâturage s’étend du mois d’avril à la fin du mois d’octobre, en fonction des conditions climatiques. Durant cette période, l’herbe fraîche constitue la plus grande partie de la ration.En hiver, l’herbe fraîche est remplacée par de l’ensilage d’herbe. La ration hivernale est aussi composée d’ensilage de maïs, de pulpes de betterave et d’autres co-produits de la transformation de matières premières.

L’ensilage d’herbe représente 26 % de la ration
Il remplace l’herbe fraîche durant la période hivernale. Associée à l’herbe fraîche, l’herbe représente environ 75% de la ration globale d’un bovin.

Le saviez-vous ?

L’ensilage est une méthode de conservation de l’herbe fauchée au printemps. Elle est aussi utilisée pour la conservation du maïs lorsqu’il est récolté en plantes entières.

L’ensilage de maïs représente 10% de la ration.

Il assure l’apport d’énergie de la ration. Ce maïs est issu de variété fourragère récoltée au sein des exploitations et conservée sous forme d’ensilage.

Les pulpes de betterave représentent 7% de la ration.
Il peut s’agir de pulpes de betterave, de drêches de brasserie, de purées de pommes de terre… Un bon moyen de valoriser les coproduits de la transformation des matières premières.

Le saviez-vous ?

Un coproduit est créé au cours du même processus de fabrication et en même temps que le produit principal. Par exemple, le coproduit du sucre de betterave est la pulpe de betterave, le coproduit de la distillation de l’orge de brasserie est la drêche.

La paille représente 3% de la ration.
La valeur alimentaire de la paille est faible mais elle stimule la rumination.

Le saviez-vous ?

Grâce à leur système digestif particulier, les ruminants sont les seuls à être capable de digérer les fourrages.

Les autres co-produits et les céréales représentent 18 % de la ration

Tourteaux de colza et de soja, orge, graines de pois, etc. sont ajoutés à la ration de la vache afin de l’équilibrée au niveau énergétique et protéique.

Le tourteau est un résidu produit lors de l’extraction de l’huile des graines de colza ou de soja.

Le saviez-vous ?

Le soja est très utilisé en alimentation humaine !

Riche en acides gras essentiels, l’huile de soja est très consommée dans le monde. La graine de soja est utilisée pour produire des produits fermentés comme la sauce de soja ou le tofu.