L’effet puits de carbone des prairies en Wallonie

Source : Luc Servais (awé asbl)

Date de publication : Novembre 2016

Depuis plus de dix ans, plusieurs équipes de Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT) – Université de Liège utilisent des méthodes micro-météorologiques poussées, pour mesurer les échanges de GES par les cultures et la prairie.
Le premier bilan de ces échanges met en avant l’ampleur de l’effet puits de carbone des prairies dans les conditions d’élevage wallonne. En effet, le bilan carbone annuelle moyen d’une prairie est de 1,6 tonne de carbone soit l’équivalent CO2 d’une voiture roulant 50000 km.

Partager cet article :